Qu’est-ce que l’isolation des combles ?

Qu’est-ce que l’isolation des combles ?

Publié le 11-12-2020
conseils maison #Conseils #Economie #Ecologie

L’isolation des combles fait partie des travaux de rénovation énergétique les plus courants : il s’agit d’un chantier relativement abordable, assez rapide et sans grosses contraintes pour les habitants de la maison. Mais sa popularité provient surtout de son efficacité : les personnes qui prennent cette initiative observent des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 30 %.

Pourquoi rénover ses combles ?

Les maisons globalement mal isolées voient 30 % de leurs déperditions énergétiques se concentrer au niveau de la toiture. Qu’il s’agisse de combles perdus ou aménageables, il existe toujours des alternatives pour intervenir, avec le plus souvent un prix de revient intéressant… Surtout quand on le met en perspective avec les économies d’énergie, qui permettent d’amortir la facture en quelques années !

Comment isoler des combles perdus ?

En l’état, les combles perdus se présentent comme un espace inhabitable dans la maison, notamment parce que la hauteur sous plafond est trop faible ou que la charpente se révèle trop imposante. 

Même quand l’espace est difficile d’accès, on peut l’isoler très simplement par l’intermédiaire de la technique du soufflage. L’artisan utilise à la fois un compresseur et une machine de soufflage mécanique. Il pose des piges graduées sur le sol, dans le but de connaître précisément l’épaisseur d’isolant appliquée. 

On peut mobiliser plusieurs matériaux d’isolation différents, conditionnés sous la forme de flocons : les flocons d’ouate de cellulose, le liège naturel en granulés ou encore la laine minérale. Quelle que soit la matière choisie, les flocons sont capables de se glisser dans tous les recoins, pour supprimer facilement tous les ponts thermiques. Il s’agit de la seule méthode réellement efficace pour isoler les espaces difficiles d’accès.

Comment isoler des combles aménagés ?

Avant de se lancer dans un chantier d’isolation de combles aménagés, l’artisan commence par une première visite, pour effectuer un état des lieux. Il s’assure que les bois de la charpente sont totalement sains, il vérifie l’absence d’infiltrations d’eau et contrôle l’état global de la couverture.

Ensuite, l’isolation se matérialise par la pose de rouleaux de laine semi-rigide ou rigide en rampant. Afin d’éviter l’apparition d’une quantité trop importante d’humidité, on procède fréquemment à la pose d’une membrane pare-vapeur totalement indépendante, qui couvre la totalité de la toiture. Celle-ci est obligatoire dans certaines configurations comme dans les zones très froides, dans le cas d’une toiture neuve ou d’une réfection totale ou encore pour les maisons à ossature bois, entre autres.

Un chantier prioritaire pour une maison moins énergivore

Si la toiture peut représenter 30 % des déperditions thermiques dans une maison, c’est pour une raison simple : mécaniquement, la chaleur a tendance à monter. En hiver, celle-ci va donc atteindre naturellement les combles et s’y échapper si l’étanchéité n’est pas au rendez-vous.

Dépenser aujourd’hui pour mieux isoler votre toiture, c’est vous assurer de faire des économies de chauffage chaque hiver sur le long terme. N’hésitez pas à demander les conseils de professionnels pour savoir quelles sont les interventions prioritaires dans votre maison, au regard de votre situation, pour moins dépenser en chauffage l’hiver.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.